L’égalité salariale est-elle respectée entre les hommes et les femmes en Belgique ?

Salaire : Le pourcentage de l’écart salarial entre les hommes et les femmes dans notre pays en constante évolution mais toujours aussi élevé.

13,6% en 2005, 8% en 2014 contre 6% en 2018 telles sont les dernières statistiques des évolutions des écarts salariaux entre les hommes et les femmes durant ces dernières années en Belgique selon « statbel » (site gouvernemental belge). Des chiffes en constante évolution qui font de la Belgique l’un des meilleurs élèves à ce jour en Europe. La moyenne européenne avoisine les 16%.  » Ces chiffres sont de bon augure pour l’avenir du marché du travail en Belgique et montrent que les mentalités commencent à changer » déclare Véronique De Baets, responsable de la cellule « égalité de genre sur le marché du travail » pour l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes.

Pixabay LicenseLibre pour usage commercial 
Pas d’attribution requise
Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Les causes des inégalités salariales en Belgique

Premièrement, la principale raison de l’écart salarial est liée au travail à temps partiel des femmes car ce temps partiel a ses raisons. Il vient des mentalités et des stéréotypes dans lesquelles on vit et qui veut que la femme reste à la maison. La deuxième cause sont les secteurs de travail car, en moyenne, les femmes sont sur-représentées dans les secteurs qui sont peut rémunérés à l’inverse des hommes qui sont en majorité dans les secteurs les mieux rémunérés. Ensuite, dans ces secteurs les femmes subissent ce qu’on appelle « la ségrégation verticale » autrement dit « le plafond de verre » c’est-à-dire que plus la femme monte dans la hiérarchie, à un moment elle se cogne à un plafond où elle ne peut plus espérer un meilleur poste alors que l’homme peut quant à lui monter encore en grade. Enfin, dans la plupart des secteurs ou des entreprises, il y a une limite pour la femme et donc forcément cela influe sur l’écart salarial. Toujours d’après la responsable de l’Institut et suivant le rapport annuel de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, le fait d’être en couple et d’avoir des enfants a un impact positif sur le salaire des hommes et un impact négatif sur le salaire des femmes car théoriquement le salaire entre les hommes et les femmes est égal jusqu’à ce que la femme se mette en couple ou décide d’avoir des enfants.

Les femmes et la politique

Les femmes sont très peu représentées en politique. L’ancien gouvernement belge était composé d’une minorité de femmes, seulement 24% d’entre elles siégeaient au gouvernement contre 76% d’hommes. Des chiffres qui ont envoyé la Belgique à la 21è place sur 28 au niveau du classement européen qui compare le nombre de femmes qui siègent au gouvernement dans chaque pays de l’union européenne. Ce faible pourcentage est dû notamment à la différence du nombre de femmes et d’hommes qui travaillent dans les administrations du gouvernement et qui occupent également les hauts postes de l’administration. Néanmoins, depuis 2002, le gouvernement a fait passer des lois sur la parité des listes électorales, ce qui a permis d’avoir beaucoup plus de femmes élues au niveau parlementaire. Mais au niveau du gouvernement, c’est beaucoup plus compliqué car les ministres se choisissent entre eux, ils choisissent des hommes qui sont déjà dans cette logique de réseau de pouvoir et où les femmes ne se trouvent pas car elles sont généralement loin de ces réseaux et plus dans le privé. Selon Véronique De Baets, les gouvernements des entités fédérées notamment le gouvernement Wallon et le gouvernement Bruxellois ont fait un effort au niveau de la représentation des femmes et attend que le gouvernement fédéral fasse de même.

C’est officiel, la nouvelle première ministre belge est une femme. D’après Véronique De Baets : « C’est un signal très positif mais c’est un gouvernement provisoire et non un gouvernement de plein exercice, j’aimerais bien qu’il y ait une première ministre dans un gouvernement de plein exercice et je pense qu’il est temps qu’il y ait une parité pour les fonctions politiques puisque le gouvernement doit représenter le pays et donc il est normal que les femmes soient représentées au même titre que les hommes.

Le diplôme, un facteur à double tranchant

Au cours de leur apprentissage scolaire, les hommes et les femmes obtiennent les mêmes diplômes suivant chaque orientation. Dans le rapport de l’écart salarial que constitue l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes chaque année, il est indiqué que plus le niveau du diplôme de la femme est élevé, plus l’écart salarial est important. Selon la responsable Véronique De Baets : « Plus on a un diplôme élevé, plus on a la possibilité de faire une carrière ou l’on peut potentiellement gagner plus d’argent. Cet écart salarial est surtout lié à la négociation individuelle et les femmes ont tendance à moins bien négocier et à se vendre. C’est aussi lié au fait que quand les femmes ont un diplôme élevé celles-ci mettent leur carrière entre parenthèses pour s’occuper de leurs enfants. Elle rate une marche et elle essaie de la rattraper par la suite tandis que les hommes avancent. « 

L’Etat et les entreprises publiques et privées

L’écart salarial hommes-femmes au sein du pays reste important malgré sa bonne position au niveau européen. Le salaire des femmes est inférieur de 6% par rapport à celui des hommes. Les entreprises publiques respectent davantage les égalités salariales que celles du privé, celles-ci sont les plus touchées car elles sont moins bien formées à cette problématique mais aussi car elles ne subissent presque aucun contrôle de la part de l’Etat. Néanmoins pour lutter contre cette discrimination, l’État belge a créé différentes lois afin de diminuer dans les années à venir les écarts salariaux trop importants. On ne peut nier que le gouvernement essaie tant bien que mal de supprimer ces inégalités salariales hommes-femmes car chaque année le pourcentage des différences de salaire diminue considérablement. Malgré tous les efforts mis en place parviendrons-nous un jour à faire disparaître complètement les inégalités salariales et à atteindre une parfaite parité entre hommes et femmes ?

  1. L’écart salarial : https://igvm-iefh.belgium.be/fr/activites/emploi/ecart_salarial
  2. Les différentes questions liées aux écarts salariaux : https://votresalaire.be/salaire/ecart-de-remuneration-entre-hommes-et-femmes/questions-frequemment-posees-sur-lecart-de-remuneration-entre-les-femmes-et-les-hommes
  3. Sur la politique et les femmes : https://egalite.commu.isfsc.be/index.php/2019/12/22/577/

Reda AKACHA

Etudiant en première année de communication et journalisme à l’ISFSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *